Accueil‎ > ‎Rêves ou Révélations‎ > ‎

1972

Du dimanche 9 au lundi 10 janvier 1972

J’ai entendu lire la sourate  n°87 AL AHLAA le Très-Haut puis j’ai récité le verset du Trône n° 225 AYAATOUL KOURSIYOU  de la sourate  « la vache »

 

Du lundi 10 au mardi 11 janvier 1972

J’ai entendu des voix chanter LA ILLAHA ILLAL LAH  (il n’y a de Dieu qu’Allah)

 

Du samedi 22 au dimanche 23 janvier 1972

J’ai vu écrit dans l’espace  en lettre noires le verbe YASSARA  (Faciliter)

J’ai vu écrit dans l’espace  en lettre d’or le verbe HAFFA (diminuer)

 

Du samedi 29 au dimanche 30 janvier 1972

J’ai récité la sourate n° 87 AL AHLAA LE Très-Haut

 

Du dimanche 6 au lundi 7 février 1972

J’ai vu écrit dans l’espace  en lettre d’or le verbe HACAMA (garantir)

 

Du mardi 8 au mercredi 9 février 1972

J’ai récité la fin du verset n°1 de la sourate 4 AN NISSAI   (les femmes) INNA LLAHA KAANA ALEYKOUN RAKHIBAN  certes Allah nous observe parfaitement)

 

Du lundi 21 au mardi 22 février 1972 (7e jour de tamkharite ou muharram

J’ai récité entièrement le verset n°10 de la sourate AL HOUDJOURAT  les appartements  INAMA’L MOUMININA IHWATOUN FA ASLIHOU BAYNA AHAWAYKOUM WA TAHOU LLAHA LAHALAKOUM TOUR HAMOUNA   les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères et craignez Allah, afin qu’il vous fasse miséricorde). J’ai récité le verset n°33 de la sourate 47 MOUHAMMAD     YA AYOUHAL LEZINA AMAANOU AATIHOU LLAHA WA AATIHOU RASSOULA WA LA TOUBTILOU AHMAALAKOUM (Ô vous qui avez cru ! Obéissez à Allah, obéissez au Messager, et ne rendez pas vaines vos œuvres)

 

Du mercredi 8 au jeudi 9 mars 1972

J’ai prié Dieu en ces termes : RABBI AHFIR ZOUNOUBA DJAMIIANE   Dieu, pardonne tous les péchés).

Lors de ma descente du Ciel vers la terre j’ai entendu l’ange à ma droite déclarer : LAA MALDIA WA LAA MANDIA MINA LLAAHI ILLA ILEYHI (il n’y a de refuge, ni d’abri qu’en Dieu)

 

Du mercredi 22 au jeudi 23 mars 1972

J’ai récité 100 fois à l’aide de mon chapelet la formule de repentance ASTAHFIROU LLAH (je me repens auprès d’Allah).

 

Du mardi 28 au mercredi 29 mars 1972

J’ai  déclaré : WA LEZINA KAFAROU WA LEZINA KAZABOU BI AAYATINA LAHOUM HAZAABOUNE ALIIMOUNE (et quand à ceux qui n’auront pas cru et auront traité de mensonge nos signes,  il leur sera réservé un châtiment douloureux).

 

Du jeudi 6 au vendredi 7 avril  1972

J’ai déclaré : WA LLAAHOU YARZOUKHOUKOUM MINA SAMAA’I WAL ARDI HATTA TAMOUTOU (c’est  Dieu Qui nous pourvoit jusqu'à la mort à partir  de ce qui provient du ciel  et de la terre).

 

Du lundi 24 au mardi 25 avril 1972 11e jour de Gamou ou Rabi’al Awwaal

J’ai prêché l’Islam en recommandant les cinq (5) prières canoniques : 1er La prière du midi Tisbar 2e La prière de l’après-midi Takusaan 3e La prière du crépuscule 4e La prière de la nuit  5e La prière de l’aube. Puis j’ai entendu déclarer : LAW KAANOU YAHLAMOUNA  (Si seulement vous saviez).

 

Du mercredi 31 mai au jeudi 1er juin 1972

J’ai entendu le Khalife  de la Tarikha tidjania de 1922 à 1957 Ababacar Sy  récité : ALLAHOU AKBAR KABIRAN WAL HAMDOULILAAHI KASSIRAN WA SOUBHAANA LAHI  BOUKRATAN WA ACIILAN. (Dieu est le plus Grand, beaucoup de louanges à Dieu, Gloire à Dieu à la pointe et au déclin du jour).

 

Du dimanche 25 au lundi 26 juin 1972.

J’ai entendu une voix m’interpeller en ces termes : Iman ! Parle à ceux qui lisent  le Coran.

 

Du mardi 15 au mercredi 16 août 1972

J’ai entendu la voix m’attribuer le titre de KHALIFATOUL KHOUR’AN (le Garant du Coran)

Par la suite j’ai reçu  un papier blanc que j’ai mis dans ma poche.

 

Du mercredi 27 au jeudi 28 septembre 1972

J’ai entendu la lecture partielle du verset n°21 de la sourate 88 AL HACHI’AT (l’enveloppante) INNA MAA ANTA MOUZAKIROUNE (Tu n’est qu’un rappeleur)

 

Du samedi 4 au dimanche 5 novembre 1972 (27e jour Koor) Ramadaan

J’ai vu écrit en blanc dans l’espace le nom ANSAAROU les alliés

 

Du samedi 18 au dimanche 19 novembre 1972 (12e jours de kori ou Chawwaal

J’ai récité partiellement le verset n°183  de la sourate 2 (la vache) KOUTIBA ALEYKOUM SIYAAM KAMAA KOUTIBA ALA LEZINA MINE KHABLIKOUM LA ALAKOUM TATAKHOUN (…on vous  a prescrit le jeûne comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété).

 

Du dimanche 19 au lundi 20 novembre 1972

J’ai entendu quelqu’un déclarer LAKHAD KARAMNA BANNII ADAMA (Certes nous avons honoré les fils d’Adam). Puis  j’ai serré sa main.


Retour -- Suivant
Comments